les anges du désespoir de John pritchard

Publié le par louve

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv71146036.jpg

 

Nombre de Page : 356

Editon : Pocket

 

Quatrième de couverture :

Pour Rachel Young, infirmière dans un grand hôpital londonien, la vague d'attentats qui déferle sur la ville est déjà un cauchemar, avec les victimes qui arrivent nuit après nuit aux urgences.
Mais lorsqu'elle se trouve recrutée par Razoxane, sorcière psychopathe revenue du fin fond des enfers et qui s'est bien sûr acoquinée avec les poseurs de bombes, elle sent que le pire est encore à venir... Si terroristes et escadrons de la mort ne sont que des jouets aux mains d'entités maléfiques plus sinistres encore, comment ne pas s'abandonner au désespoir ?

mon avis :

Quelle déception. Je m'attendais à lire un roman innovant, intriguant et ce fut tout l'inverse. 

J'ai appris au cours du roman qu'il était la suite des soeurs de la nuit du même auteur et c'est pourquoi on en apprend si peu sur les personnages. Apparemment tout est dit dans le premier sur les deux héroïnes que tout oppose : Rachel et Razoxane.

L'histoire en elle-même de ce roman n'est pas déplaisante, mais j'ai eu énormément de mal à me lancer vraiment dedans et à laisser l'histoire s'infiltrer en moi. J'ai dû vraiment lutter pour finir ce roman, avec beaucoup de difficulté. Cela n'est pourtant pas le style de l'auteur qui est assez explicite et directe. je crois que c'est davantage au niveau des personnages que ça a coincé. 

On suit l'histoire du point de vue de Rachel et j'ai l'impression qu'elle ne reste qu'une poupée sans vie du début à la fin. Elle n'a aucune rage de vaincre, aucun désir de survivre et son comportement et assez incohérent avec sa manière de penser et le fait qu'elle vive avec un policier. 

Alors Rachel n'a rien d'une héroïne c'est une grosse lâche et ce n'est rien de le dire. Quand on lui amène un sac bourré d'explosif et d'armes, elle cache tout dans la chambre d'amie de peur de se faire tuer par les terroristes. Ok mais n'oublions pas que son compagnon est policier et je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à accepter le fait que la peur lui permette d'agir de la sorte. 

Ensuite la sorcière : Razoxane. Je l'ai trouvé plate, ennuyeuse, peu loquace et parfois très inutile dans certaines scènes où l'auteur voulait juste montrer qu'elle faisait partie intégrante de l'histoire.

Bref il m'a fallu une semaine presque pour terminer ce roman avec de nombreuses fois l'envie de le refermer, mais je m'attendais toujours à quelque chose de surprenant, et il n'y a rien eu.

Et puis pourquoi tous les personnages secondaires sont-ils aussi désagréables et hargneux? °O° 

Bref une bien belle déception pour moi!

Publié dans romans

Commenter cet article