Variations sauvages de Hélène Grimaud

Publié le par louve

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/8/4/9782266145480.jpg

 

Quatrième de couverture :

Reçue première à l'unanimité à l'âge de treize ans au conservatoire de Paris, grand prix de l'Académie du disque à l'âge de quinze ans, Hélène Grimaud raconte les aventures d'une enfant prodige qui se double d'une enfant terrible: ses relations passionnées avec la musique, les concours, la compétition, mais aussi sa rupture avec le monde parisien, son exil aux États-Unis à l'âge de vingt ans, sa nouvelle vie faite d'un temps de doutes et de désespoir puis sa renaissance, grâce à sa rencontre avec les loups et sa volonté de les défendre.

 

Mon avis :

Je ne connaissais absolument pas Hélène Grimaud. Née à Aix-En-Province en 1969, elle est vite devenue une pianiste de renommée. C'est ce qu'elle nous raconte dans son autobiographie Variations sauvages. Et c'est en lisant ce roman,  que je me suis dit à quel point la vie des autres ne m'intéresse pas. Hélène nous explique un peu son enfance, où n'a jamais su avant le piano trouver une passion qui l'aiderait à devenir enfin elle. C'est dans le piano qu'elle s'est révélée être douée.  On peut sans conteste dire que pendant sa jeunesse, elle était têtue, peut-être trop et en même temps elle a toujours eu une part de fierté en elle qui n'a cessé de grandir. Grande insatisfaite, on suit ses débuts dans le monde du piano jusqu'à la création de son centre pour les loups. Ce qui m'a permis de terminer le roman, c'est davantage ses explications sur la mythologie et sur les loups. Car Hélène et moi avons une passion commune : les loups, et c'est bien la seule raison qui m'a fait lire son autobiographie.  On y apprend de bien belles choses sur la façon dont les différents peuples considérés les loups. On apprend aussi des choses intéressantes sur la manière dont un loup se comporte, mais rien de réellement nouveau. Quant à la vie d'Hélène, personnellement je me suis ennuyée.  Elle voyage beaucoup, en france, comme en Europe et même dans le monde entier, où elle finira par s'installer à New York pour ensuite ouvrir son centre des loups. De sa carrière de pianiste on ne retiendra qu'une chose, c'est qu'Hélène a toujours suivi son instinct et elle avait un sacré caractère! 

 

Bref pas une lecture inoubliable pour ma part.

Publié dans romans

Commenter cet article