Survivre avec les loups de Misha Defonseca

Publié le par louve

http://lireetvoir.l.i.pic.centerblog.net/o3wpjw0t.jpg

 

Quatrième de couverture :

Misha est née de père juif allemand et de mère juive russe en Belgique, à Bruxelles. Pendant la guerre 1940-45, ses parents se cachent des nazis qui tuent tous les juifs qu'ils dénichent. Les parents de Misha ne parlent pas bien le français mais chuchotent parfaitement l'allemand, le russe et le yiddish pour que Misha ne les entendent pas. Un matin, la mère de Misha lui dit qu'une femme viendra la rechercher à l'école à la place de son père. Et sa maman ajoute qu'il faudra lui obéir et elle lui demande de lui jurer. Misha le jure… L'école, Misha y allait très rarement car elle avait peu d'amies. Cette dame en noir l'emmène chez une femme assez noble (Marguerite Valle). Marguerite est très sévère et lui dit que dorénavant, elle s'appellera Monique Valle, Misha est furieuse. Marguerite a un fils, Léopold qui va aller lui montrer la ferme de son grand-père pour faire le ravitaillement (oeufs, légumes…). Misha est vraiment attachée au grand-père et à son épouse (Marthe). Grand-père lui enseigne l'histoire et surtout la géographie. Misha avoue à grand-père qu'elle déteste Marguerite. Désormais, elle la nommera “Elle ou “l'autre” et elle en a marre de vivre dans cette maison. Et, un matin, à l'aube, elle prend la boussole que lui avait confiée grand-père, sa musette remplie de provisions et part à la recherche de ses parents. Avec une seule idée en tête : “Tes parents sont à l'Est”. Misha a huit ans quand elle va traverser l'Europe de l'Est à pied, avec pour seuls compagnons “les loups”. Misha va-t-elle survivre avec les loups et retrouver ses parents emmenés par les “boches” ?

 

Mon avis :

Que dire de ce récit de vie poignant, qui dénonce l'humanité des bêtes sauvages et la barbarie des hommes? Tout simplement que c'est époustouflant. Imaginez une petite fille qui décide de partir de la belgique pour s'en aller à l'Est, sans provisions, sans vêtements chaud. C'est tout simplement incroyable. Et pourtant c'est magnifique. Habituellement, ces romans ne sont pas mon genre, mais celui-ci ( mis à part qu'il y a des loups ^ ^ ) est captivant du début à la fin. La petite fille de huit ans qui nous parle est sincère, mais surtout, courageuse. Je regrette juste de ne pas avoir trouvé l'édition où sur la couverture il y avait des loups. Mais ce n'est pas si dramatique je suppose ( oh que si!) car l'histoire vaut cet oubli.

On regrettera également le fait que l'auteur ai fait croire à sa propre histoire pour ensuite avouer que tout était inventé. 

Publié dans romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

(Clovis Simard,phD) 06/02/2012 17:37

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-30, THÉORÈME SURVIVRE. - On ne peut pas mentir......!!