Sans retour de Patricia Mcdonald

Publié le par louve

http://lireetvoir.l.i.pic.centerblog.net/qquoa8hk.jpg

 

Quatrième de couverture :

Lorsque, à l'issue du bal, on découvre le corps de Michèle, une jeune fille de Felton (Tennessee), tout le monde est tenté de croire au geste d'un déséquilibré. Peut-être même certains voudraient-ils qu'on y croie… Mais Lillie, sa mère, n'a que faire des suppositions. Elle veut la vérité. Pourquoi, dès lors, rencontre-t-elle l'indifférence de son mari, beau-père de Michèle, et du fils qu'elle a eu de lui ? Pourquoi semble-t-on vouloir étouffer l'affaire ? A l'issue d'une quête acharnée - et d'un suspense de premier ordre - elle découvrira une vérité atroce, et du même coup, la véritable nature de ses proches. 

 

Mon avis :

Voici un roman plutôt psychologique aussi que j'ai eu le plaisir de lire. Après la mort de sa fille, la mère ne peut se résoudre à reprendre une vie normale surtout que le coupable n'a pas encore été trouvé. Son second mari qui n'est pas le père de la défunte et le fils qu'ils ont eu ensemble n'ont pas du tout l'air affecté par le meurtre de la jeune fille. ( premier trouble). En effet Pink ( le père et second épouxà n'en a que pour son fils grayson ado un peu trop obsédé par l'image qu'il donne à son bahut et sa réussite. Tous deux reprocheront à la mère de ne penser qu'au décès de sa fille, ce qui est tout à fait compréhensible. Dès lors son ancien conjoint et père biologique de michèle décide d'aider la mère à trouver le meurtrier devant des policiers inactifs.

J'ai aimé le déroulement de l'histoire, ses multiples rebondissements mais la fin est un peu trop prévisible à mon goût. Certes c'est bien mené mais on a l'impression que l'auteur a voulu trouver une solution trop rapide et la fin peut en décevoir plus d'un. Heureusement cela n'enlève rien à ce roman. l'auteur sait garder une ambiance étouffante, étrange, pleine de reondissement. A lire au moins une fois pour la personnalité des protagonistes.

Publié dans romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article