Le diable et son valet de Anthony Horowitz

Publié le par louve

http://www.decitre.fr/gi/40/9782013216340FS.gif

Année d'édition: 2001
Editions : le livre de poche
Nombre de pages : 219 pages

Quatrième de couverture:
Londres, 1593. Après avoir fui les aubergistes qui l'exploitaient, le jeune Tom s'engage dans une troupe de théâtre à Londres. Mais les acteurs semblent bien étranges : ils ont tous une marque sur le poignet, se comportent de façon bizarre et parlent une langue inconnue. Quel complot se trame au sein de cette troupe théâtrale ? Le soir de la première devant la reine d'Angleterre approche... le danger aussi !

 

Mon avis :

Un très bon petit roman jeunesse d’aventure et de suspense se déroulant au temps de la reine Elizabeth, reine d’Angleterre au XVIème siècle. 

Concernant l’histoire je l’ai trouvé très intéressante avec des personnages qui ont réellement existé à cette époque comme Shakespeare, Molly Vide-Gousset, Edmund Tilney ou encore le bourreau M.Bull. Tom va très vite devoir survivre par ses propres moyens. Alors que ses parents sont morts, il est d’abord un garçon à tout faire pour un couple d’aubergistes méprisables, malhonnêtes et grossiers. Tom les aide sans le vouloir à détrousser et tuer des hommes assez riches qui sont susceptibles de s’arrêter dans leur auberge. Et lorsqu’un gentilhomme vient le chercher pour l’emmener à Londres, Tom ne sait pas ce qui l’attend dans cette grande ville. 

Il va très vite devoir apprendre à se débrouiller par lui-même pour se nourrir et gagner un peu d’argent. J’ai beaucoup apprécié d’ailleurs les péripéties qu’il lui arrive. Il va se retrouver confronter à une réalité difficile à digérer : il faut se méfier de tout le monde. Mais comme notre petit Tom est un personnage naïf, il va très vite s’entourer de gens peu recommandables. 

J’ai donc beaucoup apprécié cette petite lecture rafraîchissante. Les personnages sont très imagés et très différents et on ne pourra pas s’attacher à bon nombre d’entre eux puisque seuls trois d’entre eux sont réellement « bons ». J’avais été déçue d’un roman du même auteur : Raven’s gate et celui m’a permis de me réconcilier avec l’auteur. Sans nul doute un très bon roman jeunesse qui se lit très vite ( moins de deux heures pour le lire si on est réellement plongé dedans).

Publié dans romans

Commenter cet article