Le bal des louves tome 2 : la vengeance d'Isabeau de Mireille Calmel

Publié le par louve

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv67560932.jpg

 

Le bal des louves
tome 2 : la vengeance d'isabeau
éditions : Pocket

Nombre de pages : 444 pages

Quatrième de couverture :

1531. La vengeance des femmes-loups n'a pu être accomplie, mais leur vie a retrouvé normalité et gaieté. À Paris, Isabeau est devenue lingère du roi François 1er, qui apprécie sa compagnie. L'ancienne petite sauvageonne d'Auvergne gère de main de maître une boutique où les plus belles soieries de la Cour sont taillées et brodées.
À ses côtés virevolte sa petite-fille, Marie, une adolescente rieuse et insolente, adorée à la cour des Miracles où elle a longtemps vécu cachée. Avec son ami d'enfance, le jeune Constant, fils du nain Croquemitaine, elle ne cesse de provoquer la police du roi. Pourtant, un jour de printemps, cette nouvelle vie bien ordonnée bascule. Un chargé de justice vient d'être nommé à Paris, et celui-ci n'est autre que François de Chazeron. Il est venu les traquer.
La fuite n'est plus de mise, les femmes-loups devront affronter le cruel seigneur auvergnat. Et c'est unies toutes quatre, la maudite, la survivante, la louve et l'innocente, qu'elles se battront une dernière fois pour conquérir enfin leur liberté... 

**********************************

Mon avis :

 

 

 

Après avoir dévoré le premier tome, j'ai hélas attendu un peu avant de me jeter sur le second opus de ce dyptique.

Pourquoi avoir attendu? J'avais peur d'être déçue et de voir l'histoire tourner en rond après tous les événements du premier opus. Je fus soulagée de constater que l'auteur avait plus d'un tour dans son sac et surtout de l'imagination pour nous faire vivre l'histoire d'Isabeau avec encore plus de passion que dans le premier opus. Le tout redémarre sur la fin du premier opus et on retrouve Isabelle toujours aussi fidèle à elle-même c'est à dire belle et simple, ayant peu de contact avec les hommes qu'elle craint par dessus tout à cause de Chazeron qui lui causa bien du tort. 

J'ai énormément aimé le caractère des nombreux personnages féminins et masculins du roman, trouvant que l'auteur les décrivait avec brio et sincérité, nous permettant vraiment de pouvoir les imaginer tant par leur parole que par leur manière d'agir.

Le bal des Louves c'est une histoire de vengeance, de solidarité et d'amour. La vengeance d'une famille qui de descendante en descendante va tout faire pour faire payer le mal qu'on leur a fait. La vengeance de femmes qui veulent être libres de choisir leur destin même si au final elles se rendent toutes comptes qu'elles ne sont pas maîtresse de leur choix et que tout a été prémédité des années auparavant. C'est également une histoire de solidarité avec ces femmes qui vont se soutenir dans la joie comme dans la peine et rencontrer des alliées sur qui elles pourront compter pour parvenir à leur fin et vivre enfin heureuses et libres.

Mais ce sont aussi des histoires d'amour parfois douloureuses comme le couple Marie-Constant qui va tout au long du roman lutter pour tenter de pouvoir enfin être ensemble malgré les obstacles sur leur chemin. C'est aussi l'histoire de Huc et Albérie qui vont enfin se redécouvrir comme il se doit et s'aimer tels qu'ils sont tous deux. C'est d'ailleurs le couple qui m'a le plus marqué dans ces deux tomes. Leur relation est tellement pure et difficile, on se demande comment Huc parvient à garder son amour pour Albérie qui se montrera taciturne et froide avec lui.

Mireille Calmel nous offre encore une fois une grande histoire avec des personnages vraiment sublimes sur fond historique et je lève mon chapeau à sa capacité de nous faire vivre le roman en tant que personnage et non en tant que lecteur. 

Un gros coup de coeur donc!coeur

Un roman pour qui?

C'est un roman que je conseille à ceux qui veulent découvrir cet auteur mais aussi à ceux qui veulent un roman qui va vous faire passer par de nombreux sentiments : tristesse, déception, joie, frustration et enfin satisfaction et soulagement.

Un roman néanmoins à déconseiller aux moins de 15 ans qui pour la plupart ne sauront apprécier toute la subtilité de ce que nous offre l'auteur.

 

Les plus :

Des personnages attachants et criant de réalisme. Une histoire qui évolue réellement tout au long des deux tomes. Une plume magnifique qui nous permet d'être réellement dans le roman en tant que personnage et non en tant que lecteur.

Les moins :

Un peu de frustration quant au devenir de certains personnages auxquels on s'attache et qui disparaissent trop vite.

Publié dans romans

Commenter cet article

isa 22/10/2011 20:05


Superbe blog !
Je n'ai pas vu sur votre blog "le chant des sorcières" qui était le début de l'histoire de "La reine de lumière" de Mireille calmel.