La huitième fille de Terry Pratchett

Publié le par louve

http://lireetvoir.l.i.pic.centerblog.net/d2xih8lg.jpg

 

Quatrième de couverture :

Sentant venir sa mort prochaine, lemage Tambour Billette organise la transmission de ses pouvoir, de son bourdon, de ses fonds de commerce. Nous sommes sur le Disque-Monde ( Vous y êtes? Nous y sommes). La succession s'y effectue de huitième fils en huitième fils. Logique. Ainsi opère le mage. Puis il meurt. Or, il apparait que le huitième fils est cette fois… une fille. Stupeur, désarroi, confusion : jamais on n'a vu pareille incongruité.
Trop tard, la transmission s'est accomplie au profit de la petite Eskarina. Elle entame son apprentissage sous la houlette rétive de la sorcière Mémé Ciredutems…
Après la huitième couleur et le huitième sortilège, voici la troisième huitième. Ne craignez pas la réplétion : comme tant d'autres avant vous, “vous en redemanderz” selon l'incontournable adage de Jérôme Bosh. 

 

Mon avis :

Ce roman est indépendant des deux autres. Vous découvrirez la place des hommes et des femmes sur leDIsque-Monde. Vous découvrirez la différence entre les mages et les sorcières ( autre que leur sexe). Ce tome est aussi bon que les autres. Les personnages sont tous loufoques, une fois de plus et on peut que s'intéresser au sort de la jeune Eskarina. Comment compte-t-elle entrer dans l'université invisible alors que cet endroit est interdit aux femmes?

Je vous laisse découvrir cette aventure… 

Publié dans romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article