La fuite dans les ténèbres de Sarah Ash

Publié le par louve

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv53234837.gif

 

Quatrième de couverture :

Azilis, un esprit chargé de maintenir l'équilibre entre le royaume des vivants et celui des morts, a été libérée par inadvertance par le jeune Rieuk.
Refusant de réintégrer sa prison, Azilis s'est attachée au destin d'une mortelle, Célestine, jusqu'à devenir son ange gardien. Elle en a bien besoin : le désir de se venger de ceux qui ont condamné son père, un magicien, à périr sur le bûcher, l'entraîne sur une voie périlleuse lorsqu'elle commence à user des pouvoirs qu'il lui a légués avant de mourir. Des pouvoirs qui ne manquent pas d'attirer l'attention de l'Inquisition, farouchement déterminée à éradiquer toute magie.
Mais le chaos gagne du terrain. Sept démons venus d'un autre royaume, et naguère détenus prisonniers, assiègent à présent le monde des mortels. Pour empêcher la fin de toute chose, Rieuk et Célestine, chacun de leur côté, vont découvrir ce qu'il en coûte d'être un héros.

 

 

 

Mon avis :

 

Je ne connaissais absolument pas Sarah Ash ni sa saga les Larmes d'Artamon. En ouvrant ce roman qui est le deuxième tome des préquelles de cette saga, je ne m'attendais pas à un tel bijoux. Sarah Ash qui est une auteur anglaise et aussi une musicienne, nous offre ici une incroyable épopée. Chose que j'ignorais c'est que ce roman est un second tome et donc que je n'ai pas lu la première partie. Pourtant chose incroyable cela ne m'a pas gêné plus que ça, je ne me suis à aucun moment sentie perdu dans la lecture.

Ce roman divisé en quatre partie nous permet de décourir des personnages attachants et très variés. Dans la première partie on découvre Rieuk un mage très puissant et Oranir son disciple. Leur relation est très ambigüe puisqu'on comprend très vite que des sentiments plus qu'amicaux lient les deux hommes même s'ils se refusent à le croire au début et s'ils préfèrent de loin mener à bien leur mission.


La seconde partie est celle qui m'a le plus enchantée. On y découvre Célestine de Joyeuse une chanteuse hors pair et surtout elle appartient à l'ordre de la Commanderie francienne ayant pour but d'éradiquer le mal. On la suit donc à la recherche d'une arme capable de détruire les Drakhaouls, ces démons qui prennent possession des hommes pour ouvrir une porte qui ferait place à la fin du monde. Celestine est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Elle est courageuse, droite et franche et surtout elle est une femme qui nourrir pout son coéquipier des sentiments allant à l'encontre de leur métier et de leur voeux. Car quand on est de l'ordre de la Commanderie, on fait voeux de célibat et leurs péripéties à Célestine et à Jagu va mettre leur voeux à rude épreuve. J'ai trouvé ça très touchant de les voir résister à la passion qu'ils nourrissent l'un pour l'autre. Ils m'ont un peu fait penser à Mulder et Scully dans X files, avec ce choix entre garder leur métier et garder leur voeux intact ou se laisser déborder et aller à l'encontre des lois pour ensuite passer en jugement.

 

La troisième partie est tout aussi intéressante. Célestine est devenue une hors la loi, pourchassée par la Commanderie car elle a pratiqué de la magie noire, chose interdite. Et la voilà qui doit se trouver une nouvelle identité et un métier pour pouvoir se loger et se nourir. Une partie vraimetn centrée sur elle et qui nous montrer à quel point elle peut se sortir de situation vraiment peu commode.

 

La dernière partie nous renvoie auprès de Rieuk qui a passé trois ans endormi dans un monde étrange. On le pensait peut-être mort, mais ce n'était pas le cas. Cette dernière partie marque aussi la bataille finale du roman. Un combat entre les hommes et les Drakhaouls, entre les hommes eux-même également avec prise de pouvoir, trahison, mensonge, retournement de situation.

 

Alors oui ce roman m'a complètement charmée. Le style de l'auteur fait partie de ceux qu'on adore et qu'on aimerait pouvoir lire tous les jours, encore et encore, inlassablement. Sarah Ash nous offre ici une histoire complexe, belle et émouvante, pleine de magie et de créatures étranges. Alors certes c'est le second tome et pourtant j'ai été charmée, envoutée et à aucun moment je ne me suis sentie perdue, et je pense que c'est à ça qu'on reconnait les vrais auteurs.

 

Je remercie les éditions Le livre de poche et Livraddict pour ce partenariats qui m'a vraiment conquise!

Publié dans romans

Commenter cet article

Céline 02/03/2011 15:40


Ce livre est un véritable bijoux, divisé en quatre parties, ce qui nous permet de découvrir des personnages variés et attachants.


louve 02/03/2011 23:16



Tout à fait d'accord avec ton avis!