Différentes saisons de Stephen King

Publié le par louve

http://lireetvoir.l.i.pic.centerblog.net/c133beea.jpg

 

Quatrième de couverture :

On ne lit pas un roman de Stepehn King, on le dévore. Avec différentes saisons, notre plaisir est quadruplé, car King nous ofrre cette fois quatre histoires qui sont en fait des romans à part entières.

Un innocent condamné à perpétuité cherche à s'évader; un jeune garçon démasque un ancien nazi dans une ville de Californie; des gamins partent à la recherche d'un cadavre; un médecin raconte l'histoire d'une jeune femme célibataire et enceinte dans les années 30... Rien de commun, en apparence, entre ces quatre thèmes. Mais derrière ces héros d'âges et de milieux très différents, c'est la société américaine que dissèque Stephen King, avec le souci du détail et du mot juste, le sens de l'observation, du suspense et de l'humour noir qui le caractérisent. L'Amérique ne sort pas indemne de cette vivisection. Nous non plus...

 

Mon avis :

Les quatre nouvelles présentes dans ce recueil ou novellas sont vraiment différentes les unes des autres par leur manière de se présenter pour au final avoir le même point commun : une critique de la société. La première nouvelle m'a plutôt emballé dans le sens où le milieu carcéral en Amérique est quelque chose de violent et différent de par chez nous. Autant dire que j'ai adoré ce que l'auteur nous raconte et cette manière de jouer sur la présomption d'innocence, car nous-même lecteur nous doutons de la culpabilité du personnage.

La seconde nouvelle est ma favorite. Quand on remarque à quel point l'enfant se montre cruel avec le vieil homme, c'est jubilant. Leur relation commence par de la curiosité mais petit à petit on se rend bien compte qu'ils sont liés l'un à l'autre et qu'il n'y aura pour eux, aucune échappatoire. Si l'un des deux y reste, il assure la plongée en enfer du second! Et c'est un grand soulagement de voir que même en colère chacun d'eux à la même idée : s'en prendre à des clochards pour passer leur haine. 

La troisième nouvelle est elle aussi intéressante mais j'ai un peu moins accroché que la précédente. Ce n'est en rien à cause du style de l'auteur ou de sa façon de raconter, du tout. C'est l'intrigue en elle-même. Le début est assez long, monotone, il ne se passe pas grand chose et soudain : le voyage des enfants commence.Et là, l'histoire prend tout son sens. J'aurais aimé que les enfants gardent un peu de leur innocence parce qu'ici ce n'est pas le cas du tout. Ils savent ce qu'ils font, ce qu'ils veulent et surtout ils savent faire la différence entre le bien et le mal et ont déjà choisi leur camp : l'entre-deux.

La dernière nouvelle m'a rendu perplexe de premier abord. Je me demandais où cela aller nous mener. Petit à petit on comprend que le but de cette nouvelle c'est d'y encrer une autre nouvelle raconté par un personnage le soir de noël. Et cette dernière se montre des plus intéressante. On monte petit à petit dans une angoisse et un questionnement concernant les personnages et surtout l'héroïne de l'histoire. La fin est sublime!

 

En bref, L'auteur une fois de plus nous charme avec ce recueil de quatre longues nouvelles qui sont pour moi de minis romans. Magnifique!

Publié dans romans

Commenter cet article